JAI JAGAT 2020: Marche internationale vers Genève pour un monde plus juste

Des milliers de marcheurs non violents en provenance de Delhi (Inde), d’Europe, d’Afrique et d’Amérique convergeront en septembre 2020 vers Genève, ville qui symbolise les droits humains et la solidarité internationale. C’est également à Genève que l’ONU met en place l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD): élimination de la pauvreté et de la faim, lutte contre le changement climatique, promotion d’une économie responsable et d’une bonne gouvernance, etc.

Jai Jagat 2020 veut ainsi ouvrir avec la communauté internationale un dialogue pour la survie de l’humanité. Durant cette campagne, d’autres marches pacifiques se dérouleront parallèllement dans divers continents. Au total, cette mobilisation exceptionnelle des «sans-parole» et «sans-pouvoir» de notre planète devrait réunir un million de personnes pour un monde plus juste et plus écologique. Jai Jagat 2020 est lancée depuis l’Inde par le mouvement Ekta Parishad:

Qu’est-ce que le mouvement Ekta Parishad?

Ekta Parishad est un mouvement militant indien fondé en 1991 par Rajagopal PV, célèbre activiste gandhien. Il est structuré en fédération d’environ 11 000 organisations communautaires regroupant des millions de membres et qui opèrent actuellement dans 11 États indiens. Les deux activités principales d’Ekta Parishad sont le plaidoyer auprès des autorités et du gouvernement au niveau régional et national et la mobilisation des villageois pour lutter, à la base, pour le respect de leurs droits. Cette lutte populaire non violente est focalisée sur la reconnaissance et l’application des droits fonciers. En effet, en Inde, environ 70% de la population dépendent de l’accès à la terre et aux ressources naturelles pour leur survie. Sans accès légal à leurs terres ancestrales, des centaines de milliers de personnes se retrouvent jour après jour obligées de migrer vers les grands centres urbains du pays où elles n’ont plus d’autre choix que de devenir des travailleurs manuels, sans aucun droit ni sécurité financière et sociale. Ainsi Ekta Parishad agit à la base et au sommet du système politique et administratif indien.

Rajagopal, oct. 2016

Au cours de la dernière décennie, Ekta Parishad a réussi à organiser deux grandes marches non violentes (la Janadesh en 2007 et la Jan Satyagraha en 2012) ayant eu un énorme impact sur l’opinion publique indienne et ayant permis des avancées politiques et législatives pour les droits des petits paysans indiens. Des actions qui ont permis également de visibiliser à l’échelle internationale la problématique de l’accès à la terre et aux ressources de base comme l’eau et la forêt pour les plus démunis. Depuis mai 2014, le nouveau gouvernement indien veut conquérir les marchés internationaux en donnant de l’Inde une image de modernité, et il a besoin de terres à vendre pour les investisseurs étrangers. Cela mettant à nouveau à mal la sécurité foncière des plus défavorisés, Ekta Parishad, avec ses partenaires internationaux, a décidé d’organiser une nouvelle action, cette fois-ci à l’échelle mondiale: la Jai Jagat 2020.

Jai Jagat 2020: «Pour que personne ne reste au bord du chemin»

Signifiant la «victoire du monde», la campagne Jai Jagat 2020 portée par Ekta Parishad prône un nouveau modèle global de développement: une façon plus juste de vivre ensemble sur la Terre, sans laisser personne au bord du chemin et permettant à chacun d’être acteur du changement. Ce modèle répond aujourd’hui aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies (Agenda 2030). Cet agenda a été adopté par l’ONU, et donc la totalité des pays du monde en septembre 2015 après deux ans de négociation incluant l’ensemble des gouvernements comme la société civile. Il définit des cibles à atteindre à l’horizon 2030, communes à tous les pays engagés. Elles répondent aux objectifs généraux suivants : éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous, regroupées en cinq domaines, les «5P» : peuple, prospérité, planète, paix, partenariats. La campagne Jai Jagat s’inscrit pleinement dans les 17 Objectifs et les 5 Principes de base de l’agenda 2030.

Face aux défis actuels du monde, il est clair que le succès des Objectifs du Développement Durable nécessite la participation active de la société civile pour faire pression sur l’ensemble des institutions et les aider à faire appliquer ces ODD concrètement sur le terrain. La contribution unique de Jai Jagat aux ODD consiste à ce que les plus démunis eux-mêmes soient les acteurs du changement nécessaire à l’élimination de la pauvreté. Pour que les ODD soient appliqués d’ici à 2030, comme les pays signataires s’y sont tous engagés, une mobilisation de la base et un partenariat avec les plus démunis sont indispensables. Ceux-ci doivent être pleinement associés à ce monde à venir pour y avoir toute leur place.

Jai Jagat 2020 est également une action globale étalée sur quatre ans qui s’inspire des valeurs de non-violence et des techniques de mobilisation pour le changement du Mahatma Gandhi. La devise de Jai Jagat reprend le postulat de Gandhi «Sois le changement que tu veux voir dans le monde».

La campagne Jai Jagat 2020 s’illustrera par une marche mondiale de la paix: dans la tradition des marches à pied du Mahatma Gandhi, les « padyatras », cette marche partira de New Delhi la capitale indienne le 2 octobre 2019 pour arriver au siège des Nations Unies à Genève en Suisse, le 21 septembre 2020. Elle visitera 17 pays. L’itinéraire général de la caravane couvrira une distance totale de plus de 10 000 km et sera déterminé par les réseaux construits dans les différents pays et finalisé à l’automne 2018. A l’arrivée de la marche à Genève en septembre 2020, toute une série d’événements se dérouleront pendant deux semaines dans la ville suisse pour clôturer la campagne.

Les objectifs de la campagne Jai Jagat 2020:

  • Promouvoir les 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies, en mettant l’accent sur l’éradication de la pauvreté et la protection des droits humains et environnementaux

  • Promouvoir la justice climatique en faveur des populations démunies premières victimes des changements climatiques

  • Aider les Nations Unies à mettre en oeuvre concrètement sur le terrain ces 17 ODD en faisant pleinement participer les populations locales directement concernées

  • Participer à la construction d’un mouvement international pour un nouvel ordre mondial plus juste, plus équitable et non violent, par le biais notamment d’un Forum Social Mondial itinérant

  • Promouvoir une autre politique européenne vis-à-vis des migrants avec l’objectif « zéro mort » aux frontières de l’espace Schengen

  • Promouvoir la non-violence dans les sphères économique, politique, éducative et culturelle

  • Faire émerger une nouvelle génération de décideurs et de leaders de la paix

Jai Jagat 2020, au-delà des paysans indiens sans terres, s’adresse à tous les exclus de la mondialisation et à toutes celles et ceux qui ne se satisfont pas du monde tel qu’il va. Elle veut que les Objectifs de développement durable, véritable « Plan Survie de l‘Humanité », soient réalisés.

De Delhi à Genève, la marche de plus de 10 000 km entre octobre 2019 et septembre 2020 peut notamment être le bon vecteur et une occasion de relancer la dynamique du Forum Social Mondial: depuis le dernier FSM à Salvador de Bahia (Brésil) en mars 2018, les idées des Forums sociaux sont en difficulté face à l’accélération du néolibéralisme financier. Marcher pour « un autre monde possible ».

En Europe, la grande marche de Jai Jagat prendra une des routes régulièrement empruntées par les réfugiés qui fuient la guerre et la misère et se heurtent contre les murs de la forteresse Schengen. L’impact symbolique de la marche sera très important en termes de politique vis-à-vis des migrants et de respect des droits de l’homme. Ainsi, tout au long de la marche en Europe, Jai Jagat 2020 devra être l’occasion de proposer des rassemblements et des manifestations de soutien aux migrants. Marcher pour une Europe plus ouverte et plus humaine.

La justice climatique en faveur des populations défavorisées du Sud, dont les paysans sans terres indiens, constituera également un des points clefs du plaidoyer porté par la Jai Jagat, qui aura été élaboré tout au long de la campagne. Une occasion de rappeler à ses engagements la communauté internationale qui se gargarise du succès de la COP21. Marcher pour la justice climatique.

Pour que Jai Jagat 2020 soit un événement majeur susceptible d’influencer l’agenda politique international, de nombreux partenaires potentiels doivent être sollicités. Il s’agit de s’adresser aux organisations internationales, aux partis politiques et aux autorités locales qui peuvent avoir une influence directe sur les politiques locales, nationales et internationales. Toutes les ONG, les associations, les fondations travaillant dans les champs de la solidarité internationale, des droits humains et des questions de développement doivent être associées pour construire ce grand mouvement international pour la paix et « un autre monde possible ».